Esprit d’équipe et communication pour un vol en toute sécurité

Esprit d’équipe et communication pour un vol en toute sécurité

aour assurer le bon déroulé d’un vol : esprit d’équipe et communication sont maîtres mots. Lorsque vous embarquez pour un vol, vous êtes accompagné(e) par d’autres PNC, un chef de cabine, un commandant de bord, un pilote et un copilote. Bien qu’ayant chacun un rôle clairement déterminé, les activités des uns et des autres sont liées.

Il est donc indispensable pour le PNC de communiquer et de se coordonner avec ces partenaires de vol.

Se préparer au décollage et à l’atterrissage

Même si des horaires sont pré-déterminés, certains facteurs humains ou environnementaux peuvent venir retarder un décollage ou un atterrissage. Ces éléments, le pilote en sera le premier informé. Il devra ensuite faire circuler l’information auprès de ses co-équipiers. Notamment, il devra la communiquer aux PNC, afin que ces derniers puissent en avertir les passager et leur donner la cause du retard.

Lorsque l’engin est prêt à s’élancer, le pilote doit là encore prévenir l’ensemble des membres de l’équipage. Les PNC peuvent alors avertir les passagers et passer à travers les rangs pour s’assurer qu’ils respectent les règles de sécurité lié à un décollage/atterrissage.

Rassurer les passagers face aux imprévus et turbulences

Pendant le vol également, certains éléments peuvent venir perturber quelques instants le vol. Le plus courant sont les turbulences. Bien que celles-ci soient sans risques, elles peuvent générer des angoisses. Les passagers ne comprennent pas toujours l’origine des secousses et ont besoin d’être rassurés. C’est pourquoi, à l’entrée d’une zone de turbulences, le pilote doit prévenir les PNC pour que ces derniers rassurent les passagers.

Gérer les incidents graves à bord et les incivilités

Un feu qui se déclenche, un passager un peu trop alcoolisé, une personne qui s’évanouit…, plusieurs incidents plus ou moins graves peuvent avoir lieu lors d’un vol.

Première personnes en contact avec les passagers, ce sont les PNC qui agissent en premier si un incident a lieu. Face à un incendie, ils doivent exercer les gestes enseignés lors de leur formation pratique. Ils neutralisent le feu et avertissent le pilote pour que celui-ci puisse, si la situation le requiert, atterrir le plus rapidement possible. Si un passager tombe malade, les PNC appliquent les gestes de premiers secours appris lors de leur formation. Tout en essayant de soigner et de stabiliser l’état de santé du passager, ils devront référer de la situation au chef de cabine. Ce dernier préviendra le commandant de bord. Enfin, si un passager un peu trop alcoolisé, excité ou stressé, refuse d’obtempérer face aux remarques et aux demandes des PNC, les PNC doivent en avertir leur chef de cabine. Le chef de cabine agira en conséquences avec l’aval du commandant de bord.

Agir efficacement face à des situations d’urgences

Malheureusement, certains vols ne se passent pas comme prévu et des atterrissages d’urgence peuvent être réalisés. Pour réagir efficacement face à ces situations délicates et éviter la panique générale des passagers, PNC, commandant de bord, pilote et copilote doivent être coordonnés et échanger régulièrement. L’esprit d’équipe, la communication et la coordination sont maître-mots. Cela permet de gérer une situation d’urgence et d’assurer avant toute chose la sécurité des passagers.

Sous les indications des pilotes, copilotes et commandants de bord que les PNC procèdent aux évacuations d’urgence.

Alors, en vol comme à terre, pour que tout se passe bien, la communication c’est la clé !