Comment gérer les décalages horaires quand on est PNC ?

Comment gérer les décalages horaires quand on est PNC ?

En tant que PNC, vous allez « voir du pays » ! D’un aéroport à un autre, d’un pays à un autre, le rythme effréné de vos déplacements peut être difficile à gérer, notamment au niveau du sommeil. En effet, le décalage horaire peut rapidement devenir une embûche à votre repos et vous empêcher de profiter pleinement des quelques heures /jours d’escales dont vous disposer pour recharger vos batteries.

Alors comment faire pour gérer le décalage horaire ?

En premier lieu, il faut se préparer en amont. Dès que vous connaissez la destination de votre prochain vol, renseignez-vous sur les horaires de vol, évaluez le décalage horaire et essayez de vous y préparer. Dormez moins, décalez vos horaires de repas… cela vous permettra de préparer votre organisme aux nouveaux horaires.

Pendant le vol, hydratez-vous mais évitez les boissons excitantes et énergisantes. L’eau sera votre meilleure alliée car elle permet de régénérer l’organisme sans influer sur votre sensation de sommeil. De cette façon, si vous arrivez de nuit à destination vous serez en mesure de dormir. Si vous atterrissez en journée, vous serez alors en mesure de vous octroyez une courte sieste pour récupérer.

Lors d’un vol long courrier, profitez de vos quelques moments de pause pour vous reposer et dormir un peu. Cela permettra de limiter la sensation de fatigue pendant le vol s’il est de nuit ou bien de vous permettre de rester éveiller à votre arrivée si vous arrivez en journée.

Rester actif-ve pendant le vol est un avantage. Cela diminue la sensation d’endormissement. De ce fait, après l’atterrissage, pratiquer une activité sportive peut vous empêcher de succomber à la fatigue trop rapidement en réveillant votre corps. Les étirements ou quelques postures de yoga peuvent également vous permettre de remettre d’aplomb rapidement votre corps.

Enfin, le soir, calez vous sur l’heure locale pour aller vous coucher. Essayez d’attendre 21h-22h, heure locale, comme vous le feriez en France pour vous laisser porter dans les bras de Morphée.

12-06-2019