PNC : un métier bientôt centenaire.

PNC : un métier bientôt centenaire.

L’histoire de l’aviation nous l’a prouvé : plusieurs années ont été nécessaires pour donner aux avions que nous connaissons aujourd’hui leurs aspects et leurs technicités. Toutefois, nous ne connaissons encore que vaguement l’origine du métier de PNC.

A quelle période les métiers de stewards et d’hôtesses de l’air sont-ils apparus ? Quels étaient leurs rôles à ce moment ? Comment ce métier a-t-il évolué au fil des années ?

Sortez vos passeports et embarquez avec nous à bord d’un vol spécial direction l’histoire du métier de PNC.

Un métier d’hommes

Dans les années 1920, seuls les hommes sont habilités à s’occuper des passagers lors des vols. Le métier de PNC était alors considéré comme trop physique pour qu’une femme puisse l’exercer car les PNC étaient alors responsable de la charge des bagages des passagers dans l’avion. Mais peu à peu, les besoins et les demandes des voyageurs ont poussé les stewards à réaliser des tâches dites « féminines ». Ces derniers devaient faire le ménage, servir, soigner… Or, à l’époque ces missions étaient presque exclusivement réservées aux femmes.

Ainsi, les compagnies aériennes ont commencé à réfléchir à l’idée de recruter des femmes. Cela représentait alors des avantages certains : les femmes étaient moins payées que les hommes, elles étaient moins lourdes à embarquer et apportaient un peu de glamour à l’expérience aérienne (les passagers des vols étant, à cette époque, majoritairement des hommes).

La première femme hôtesses de l’air

C’est ainsi que dans les années 30, les femmes ont peu à peu commencé à remplacer les hommes au sein des avions. Ellen Church a d’ailleurs été la première femme a exercer ce métier au sein d’une compagnie américaine. A cette époque, les hôtesses de l’air sont des infirmières, elles doivent être célibataires et doivent maîtriser au moins une langue étrangère. Par ailleurs, les critères esthétiques (poids, taille, âge…) sont largement pris en considération lors du recrutement.

Le métier d’hôtesse de l’air arrive en France en 1946 au sein d’Air France qui s’inspire de ses confrères américains. A cette époque, le rôle de l’hôtesse de l’air se cantonne à s’assurer du confort des passagers en jouant les « femmes de maison » . Accueil, formalités administratives qui contraignent les passagers, présentation des équipages et des « voisins » de voyage… l’hôtesse de l’air doit essentiellement veiller au bien-être des passagers. Les rares hommes qui exercent alors le métier de steward ont en charge la cuisine ainsi que la propreté de l’avion.

L’égalité hommes / femmes dans le métier de PNC

Peu à peu les missions confiées aux hôtesses de l’air évoluent pour se rapprocher de celles qui étaient jusqu’alors réserver aux hommes. Les hôtesses de l’air prennent du galon et sont autorisées à suivre des formations de sécurité et de sauvetage. Leur rôle n’est plus limité au service et au confort, elles deviennent également des référantes en cas de crise et d’urgence.

Aujourd’hui, avec un trafic aérien de plus en plus important, les hôtesses de l’air et les stewards sont indispensables. Sécurité, confort, service, ils sont ceux qui rassurent et qui permettent quotidiennement aux voyageurs d’apprécier leur expérience de vol.